jeudi 31 décembre 2015 | By: Dorian Lake

Bilan 2015 - Objectifs 2016

Le nouvel an approche à grand pas et, au-delà du champagne et de la picole, c’est surtout l’heure des comptes et des projets. On ne va pas parler de bonnes résolution, car j’en ai jamais faîtes et donc jamais maintenues. Mais on va parler bilan.

  
Une année d’écriture : 
Cela fait à peu près un an que j’ai repris mon clavier pour un usage créatif et le bilan est plutôt positif. J’ai écrit deux romans, dont un qui va être publié ainsi que deux nouvelles et un scenario de court-métrage. Mon Nano, par contre, ne m’a pas convaincu et j’ai arrêté l’aventure en cours de route.

J’ai aussi lancé ce blog, qui tourne pas trop mal et pour lequel j’ai tenu le rythme d’un article par semaine quasiment toute l’année. Tous les billets ne se valent pas, certes, mais quelques-uns ont eu un minimum de retours positifs.

Ma participation au monde de l’écriture est aussi à noter : j’ai participer à une convention avec l’association Cocyclics et je fais partie de l’association Génération Écriture, pour qui j’ai écrit un article dans le webzine de janvier 2016.

Quand on pense qu’il y a exactement un an, je n’avais pas un seul projet littéraire, le résultat est plus que positif !



Une année limitée côté voyage :

2015 n’aura pas été l’année du voyage, mais pour cause : je revenais d’Australie et, pour être honnête, me retrouvais complétement fauché. C’est pour cela que je n’ai fait qu’un petit séjour, à Prague, ce qui n’est clairement pas suffisant pour un amoureux du voyage comme moi.

Ceci dit, nous avons trouvé avec ma copine un très bel appart, pas loin de Paris et suffisamment grand pour y vivre à l’aise. C’est déjà pas si mal, quoique hors de propos.

Professionnellement chiant :

Retour d’Australie, donc, et nouveau job. Je ne vais pas vous ennuyer avec cela, mais ça n’a clairement pas été passionnant. L’emploi que j’occupe depuis Mars paraissait intéressant sur le papier, mais en vrai il est d’un ennui mortel. Sans mes projets d’écriture, j’en viendrais à me poser des questions.

Mais, si je le considère juste comme une source de revenu, le résultat est plus probant. Il ne va pas briser ma carrière et ne me demande pas trop de temps, ce qui fait que mes horaires sont très acceptables.

2015, l’année de l’écriture donc. 
Projetons nous maintenant en 2016 :

Une année de correction :
 

Début d’année, je dois corriger mon Roman Isulka avec l’éditrice. Il faudra aussi que je fignole le tome 2 pour le soumettre et, une fois qu’il sera accepté (optimisme !), le corriger également. Youhou… Même topo pour Canniba, dont j’ai reçu les bêta-lectures mais que j’ai repoussé et repoussé. Il va falloir reprendre une tartine de sérieux.

Je devrai aussi trouver au moins une semaine complète de congés pour écrire un roman : s’agira-t-il du troisième tome ou de quelque chose de neuf ? J’aurais tendance à penser à la première option, j’ai encore beaucoup à dire sur Isulka, d’autant si je vise une sortie annuelle.

Il va falloir aussi que je reprenne plus sérieusement le jeu de rôle. Mes sources de personnages commencent à tarir et il va falloir changer cela. Je me suis aussi lancé à corps dans l'écriture de Bit-lit épisodique, un genre que je ne lis jamais mais pour lequel l'inspiration est venue et a imposé que j'écrive, sans négociations possibles.

Bref, le défi de 2016 sera de renouveler avec l’imagination et la créativité de 2015, en sachant que les bonnes idées ne viennent pas sur commande. Alors oui, il faut écrire plutôt que réfléchir à l’écriture, mais je me rends malgré tout vite compte quand un projet est merdique et je ne me lance pas corps perdu dans quelque chose qui ne me convainc pas.

Une année de voyages :
 

Et ouais ! Cette fois j’aurai je pense assez de sous pour partir et les congés payés qui vont avec. Ça commencera déjà fort avec le Carnaval de Venise à la fin du mois de janvier, mais je pense qu’il y aura un gros voyage à l’automne et un autre pendant l’été.

Je ne parle pas encore destination, même si tout est plus ou moins prévu dans la tête. Je suis plutôt organisé sur la question et réserver un billet neuf mois à l’avance, ce n’est pas anormal. Ça ruinera par contre mon budget-temps d’écriture, mais c’est pour la bonne cause !

On continue l’escrime :

J’ai débuté l’escrime médiévale en septembre 2015 et pour l’instant je suis très content. Tellement que j’ai commandé une épée à deux mains absolument magnifique, forgée à la main, pour mes entrainements personnels.

Cela me sert aussi pour l’écriture : apprendre les mouvements et techniques que l’on écrit par la suite rend l’exercice plus simple et moins approximatif. Bref, c’est super à tous les points de vue.

Une année de salons ?

Je n’ai pas encore de date pour la sortie de mon premier opus, mais il faudra certainement que j’aille le vendre en salon ou en librairie, pour les dédicaces et tout le tintouin. Ce n’est pas forcément mon domaine de prédilection, n’étant pas l’incarnation de l’extraversion, mais il faut faire ce qu’il faut faire…

En tout cas, continuer les rencontres avec d’autres auteurs me motive toujours autant !

Voilà rapidement un bilan de fin d’année et les perspectives 2016. En attendant de mettre les pieds dans le mois de janvier, je vous souhaite une bonne année !

6 commentaires:

cindycostes a dit…

Un très beau bilan et de beaux projets.
Je te souhaite une année 2016 aussi créative mais agrémentée de dédicaces et de voyages ;)

Dorian Lake a dit…

Merci Cindy ! Maintenant, ne reste qu'à s'y tenir !

Zahardonia Haëxa a dit…

Une excellente année à toi aussi !

De beaux projets en perspective à ce que je vois ! ;-)

Ghaan écrivain indie a dit…

Bravo pour l'article par semaine, c'est très dur à tenir, j'admire ta constance ^-^ j'ai du mal!
C'est une super idée de rentrer les voyages dans ton bilan, s'ouvrir découvrir, c'est la clef de la créativité. Et surtout, félicitations pour ton roman ^-^ bon courage pour les salons!
Je vais m'inspirer de ton bilan pour orienter mes objectifs 2016 ^-^

Dorian Lake a dit…

@Zaha: Oui, les projets ont l'air tellement facile quand on les écrit juste comme ça sur un blog... C'est la suite qui est un peu plus compliquée !

@Ghaan: Merci pour ton commentaire ! Pour l'article par semaine, je les écris souvent à l'avance en me retenant de les publier immédiatement. C'est que comme ça que j'y arrive et ça me permet de lisser la charge.

Et oui, les voyages font tellement partie de ma vie que je les mets et que j'en parle après dans ce blog !

Anonyme a dit…

Salut. Déjà, je te souhaite une bonne et heureuse année 2016. L’un des objectifs qui me plaisent le plus dans ta liste, c’est l’année voyages, LOL… J’ai vraiment hâte de voir le monde ! :)

Enregistrer un commentaire