jeudi 18 juin 2015 | By: Dorian Lake

Sense8 - Une série fantastique dans tous les sens du terme!

Aujourd’hui j’aimerais vous parler sans spoilers d’une série récente que j’ai beaucoup aimé et de ce qu’elle fait de bien. Nous ne sommes donc pas exactement dans le domaine littéraire habituel du blog, mais je pense qu’il y a de la matière à améliorer ses écrits également.




La série en question s’appelle Sense8 et son pitch est assez simple : huit personnes à travers le monde accèdent en même temps à une connexion psychique qui les relie désormais (on les appelle « sensates » en anglais, d’où le nom de la série). Ils deviennent ainsi capable de ressentir, de communiquer et de partager avec les autres malgré la distance et des vies très différentes. Bien sûr, une maléfique corporation les recherche…

Le pitch ci-dessus n’avait pas vraiment attiré mon attention et j’ai regardé cette série uniquement parce que j’aime beaucoup les frères et sœurs Wachowski, qui sont les créateurs, en espérant les pardonner pour Jupiter Ascending qui m’avait énormément déçu. Autant dire qu’ils l’ont, mon pardon.

Ce que fait la série de bien ? Le point primordial qui est excellent est le plus important : les personnages. Ils sont très variés : nous avons entre autres un flic de Chicago, une DJ islandaise à Londres, un jeune chauffeur de bus Kenyan fan de Van Damme, une directrice de grande entreprise coréenne, une doctorante indienne sur le point de se marier ou encore une bloggeuse de San Francisco transsexuelle politiquement engagée.

Ces personnages sont tous en trois dimensions, avec chacun des forces, des peines et des démons qui leurs sont propres. Par exemple, c’est la première fois dans une série que je vois un personnage transsexuel qui n’est pas uniquement défini par cet aspect de sa vie, qui est même secondaire. De même, le gay de la série n’a pas le rôle de gay de la série, tout comme le black n’est pas là pour des questions de quotas ethniques. Je préfère ne pas trop en dire pour ne pas gâcher le plaisir, mais les clichés sont évités.


Maintenant, c’est bien beau d’avoir huit personnages au bout du monde, mais comment faire fonctionner cela ? Par moment, lorsque l’un des personnages est en difficulté, un des autres pourra l’aider et prendre quelques instants sa place. L’entraide que s’apportent les personnages donnent une dynamique de chaque instant et les voir se sortir de situations inextricables de la sorte est très réussi et riche. S’ils s’aident de cette manière, la plus grande partie est davantage au niveau émotionnel, par des dialogues et des partages.

La mise en scène quant à elle me rappelle Cloud Atlas : les scènes s’enchainent avec dynamisme et le lien quasi mystique entre les personnages permet des transitions qui ont l’air facile à l’écran. Sans compter que les réalisateurs se lâchent parfois et proposent des scènes que je n’avais encore jamais vu à l’écran, qu’il soit grand ou petit. On sent que cette série est écrite avec le cœur et avec l’âme et que ses thématiques ne sont jamais survolées, sont intelligentes et parfois philosophiques.

L’histoire et le scenario m’ont paru simples et presque habituels, mais le traitement et le travail de fond sur les protagonistes font toute la différence. Au final, c’est l’écriture qui rend cette série géniale, même si je ne suis pas sûr qu’elle plaira à tout le monde…
Où la regarder? Sur Netflix, qui est d'ailleurs gratuit pendant un mois, c'est l'occasion...

Dorian Lake



Copyrights: Toutes les images viennent du Site de Netflix.

3 commentaires:

Escrocgriffe a dit…

C'est clair qu'il y a une grosse influence de "Cloud Atlas".

" Par moment, lorsque l’un des personnages est en difficulté, un des autres pourra l’aider et prendre quelques instants sa place."

J'ai adoré ce concept, on se croirait dans une sorte de manga bizarre, du coup ! J'espère que la saison 2 sera à la hauteur de la première, grandiose.

Dorian Lake a dit…

Je me demande d'ailleurs ce que cela vaudrait en jeu de rôle sur table. Le concept pourrait vraiment s'avérer particulier et novateur, s'il est bien amené.

Escrocgriffe a dit…

Tout à fait ! Espérons que l'univers soit fouillé, visiblement on s'oriente vers une ambiance assez conspirationniste.

Enregistrer un commentaire