jeudi 8 octobre 2015 | By: Dorian Lake

Mon Top 3 Ciné - de tous les temps.


Je vais me lancer aujourd’hui dans un exercice un peu compliqué, à savoir la sélection des trois films qui m’ont le plus marqué. C’est délicat de choisir lesquels, car il y en a tellement qui m’ont plu et qui ont une place forte dans mon imaginaire que je ferai forcément injustice à certains.

Mais essayons malgré tout !

La trilogie Matrix

Matrix est le premier film que j’ai vu des Wachowskis et si vous avez parcouru les articles de mon blog, vous avez certainement remarqué que je les citais plusieurs fois. Je n’ai je pense jamais vraiment reçu une claque aussi intense que cette trilogie de films. Je parle de la trilogie dans son ensemble : je sais bien que beaucoup ont trouvé les volets suivants moins forts que le premier film, voire même dispensables. Pour ma part, je ne regarde jamais l’un sans les autres et je trouve de l’intérêt et du plaisir à chaque film à égale mesure.

Réalisation : Les trois Matrix nous entraînent dans un monde virtuel léché et un monde réel apocalyptique. Je ne vous apprendrai rien en disant que visuellement, c’est une tuerie. Les images sont splendides, les combats, dignes des meilleurs films de Kung-Fu sont spectaculaires, le rythme est indécent et les acteurs sont excellents. Voilà une leçon de cinéma qui arrive à mêler les codes du ciné occidental avec ceux du ciné asiatique et à mélanger science-fiction et action comme jamais cela n’a été fait avant ni depuis. (Je reprends ma respiration)

Scénario : Matrix aurait pu se contenter d’être une claque visuelle, mais les Wachowskis ne se sont pas arrêtés là. Les films se paient le luxe d’être une grande profondeur et traitent de thèmes comme la relation à la machine, à la réalité et à l’humain avec la profondeur d’un Ghost in the Shell. C’est là l’une des grandes forces des films, qui font réfléchir et qui distraient à égale mesure, sans jamais ennuyer ni être pompeux.


Entretien avec un Vampire

Voilà le film qui m’a fait aimer les vampires, c’est aussi simple que cela. J’ai eu l’occasion de me plonger dans les chroniques d’Anne Rice depuis, mais même avec du recul, j’aime toujours autant ce film.

Réalisation : Neil Jordan, quoi est aussi connu notamment pour la série Borgia (la version Showtime, pas celle de Canal+), a réussi à retranscrire un univers mélancolique, cruel, beau et horrible à la fois, alors que les acteurs livraient certaines de leurs plus belles performances. Tom Cruise, que par ailleurs je n’aime pas, est magnifique en Lestat. Kirsten Dunst a été révélée par ce film, mais elle ne m’a jamais émerveillé depuis. Un point aussi pour la musique, qui est triste et splendide à souhait et qui nous fait entrer dans l’imagerie du réalisateur.

Scénario : C’est le livre d’Anne Rice qui a été adapté et toute la magie y est intacte. Les personnages sont crédibles et grandioses, emprunts d’un romantique vif et cinglant. Leur relation est conflictuelle et douloureuse, mais belle à la fois. Dans les veines de ces vampires coule une humanité vraie et féroce, qui ne laisse pas indifférent.


 Planète Terreur

On change de style et on entre de plein fouet dans la Série B, qui est l’un de mes genres favoris. Robert Rodriguez est un réalisateur mexicain, plus connu pour Sin City (film qui aurait pu négocier une place dans mon top 3 également) ou Desperado. Grand ami de Quentin Tarantino, il a participé avec celui-ci au projet Grindhouse, composé de deux films : Boulevard de la Mort (sans intérêt) et Planète Terreur.

Réalisation : Avec un budget ridicule, Rodriguez a créé un film d’horreur qui reprend les codes du film de zombie et de la Série B et joue avec, les détournant pour le plus coupable des plaisirs. Les scènes sont parfois ridicules, pleines de grands sentiments et de répliques improbables. Pour rappel, l’héroïne est une gogo-danseuse jouée par Rose McGowan (son premier et son dernier rôle regardable depuis Charmed) dont la jambe amputée est remplacée par un fusil d’assaut. Rien que le concept est barré à l’extrême et le reste du film est tout autant déjanté.

Scénario : Le scénario est d’une simplicité folle, bourré d’incohérences voulues (j’insiste sur le « voulues ») et la galerie de personnages est géniale. Entre la gogo-danseuse, le tenancier de diner à la recherche de la sauce barbecue parfaite, le petit jeune qui s’avère être un quasi-Chuck Norris, l’anesthésiste (très)mal-mariée ou encore le sheriff de Kill Bill (oui oui…), on ne peut pas s’ennuyer. Beaucoup de films ces temps-ci font du faux vrai-navet, mais Planète Terreur est le seul que j’ai vu qui se révèle être un vrai bon film.


Voilà pour ce top 3. J’oublie des chefs d’œuvre comme Star Wars, Retour Vers le Futur, Indiana Jones, Kill Bill, Sin City, Qui Veut la Peau de Roger Rabbit, Mad Max, Blade Runner, Dark City, Dracula de Coppola et mille autres !

Et vous, un top 3 ?



Coup de Projecteur :

Je vais essayer à partir de maintenant, en marge de mes articles de partager un site, une œuvre, un blog ou quoique ce soit qui vaille le coup d’œil. Une petite découverte par semaine donc !

Pour commencer, j’ai découvert ce jour un site hélas en anglais qui nous présente les badasses (durs à cuire) de l’histoire. C’est très drôle, mais aussi instructif. La semaine dernière, Richelieu était à l’honneur. Si je connaissais le personnage surtout dans les Trois Mousquetaires, ce petit récit de sa vie est sacrément impressionnant et nous fait comprendre pourquoi il est le vilain idéal !

Voilà le site : http://badassoftheweek.com


16 commentaires:

Rybacki Lucille a dit…

Entretien avec un vampire, un vrai coup de coeur !! J'adore ce film et les livres d'Anne Rice. Noir, sensuel, poétique, une grande réussite !

Dorian Lake a dit…

C'est vraiment l'un de mes romans / films cultes. Neil Jordan (le réalisateur) est vraiment un bon. Je n'ai pas été très convaincu par Byzantium, un autre film de vampire, mais sa version de Borgia est excellente aussi. Il excelle dans le grandiose et le décor. Mais, mon préféré reste et restera Entretien.

Maud Lovinfosse a dit…

C'est drôle, beaucoup de films que tu cites m'ont influencée aussi !
Je ne connais pas encore Planète terreur mais ta description donne envie de le découvrir.

Mon top 3 : Charmed (je sais, c'est une série !), Le Seigneur des Anneaux (livres et films), Kill Bill.

Dorian Lake a dit…

Kill Bill aurait eu sa place ici avant que je ne découvre Rodriguez et son talent moins connu que Tarantino mais bien plus grand à mon sens.

Par contre, aussi étonnant que cela puisse paraître pour quelqu'un qui écrit de la SFFF, je n'aime pas LSDA. Ni en livre, ni en film. Si je devais absolument citer de la fantasy, ce serait plutôt Willow ou Ladyhawke.

Marie-Gaëlle Aubry a dit…

Entretien avec un vampire, on est bien d'accord! Un film magnifique. Matrix, j'adhère moins, mais je regarde le premier avec plaisir. Je suis 100% d'accord pour les films SFFF, Willow et LadyHawke sont des références.

Dorian Lake a dit…

Merci pour ton commentaire Marie-Gaëlle.

Je sais que ma position sur la trilogie Matrix n'est pas universellement partagée :D
En général tout le monde s'accorde à dire que le un est génial et tout le monde s'écorche en descendant alternativement le 2 ou le 3.

Marie-Gaëlle Aubry a dit…

Oh je ne les descendrai pas, c'est juste que je n'ai pas compris le message des 2 et 3, donc je m'ennuie en les regardant. Dans les films que j'adore, il y a Watchmen, que la plupart de mes amis ont détesté, mais que je trouve aussi fascinant après chaque visionnage.

Dorian Lake a dit…

Watchmen est aussi un coup de cœur. Les personnages sont magnifiques, tout comme les images. Vraiment l'un des meilleurs films de Snyder.

Zahardonia Haëxa a dit…

3 films c'est vachement restrictif tout de même ! Je pourrais t'en trouver que 3 ! ^^'
Mais sinon, c'est clair que ceux que tu as cités sont excellents ! Avec un bémol tout de même : je ne conçois pas qu'on parle de Planet Terror sans parler de Death Proof puisque ces deux films font partie intégrante du diptyque "Grindhouse" :)

Dorian Lake a dit…

Ce sont en tout cas les 3 auxquels j'ai pensé en écrivant l'article. Après, c'était un choix difficile c'est vrai.

Et si je devais prendre Grindhouse comme un film à part entière, alors ça ne ferait plus partie de mes préférés. Autant j'ai adoré Planète Terreur, autant Death Proof ne m'a pas convaincu, malgré quelques bonnes idées. La dissociation est donc loin d'être involontaire.

Ghaan Ima a dit…

Hum... dure question. Bien sûr j'ai bien aimé matrix pour tous les codes asiatiques qu'il contenait mais bon... fan de gibson, il m'a pas retourne le cerveau
quand je pense à mon top 3 je pars tout de suite dans l'enfance avec des films comme l'histoire sans fin ou les goonies
Ah si dernièrement, "The Host" du réalisateur coréen de oldboy. Ce film est juste une oeuvre d'art qui dénonce tous les codes. Tu ris et tu pleures au même instant, c'est la première fois que j'ai vécu une expérience comme ça. J'aimerais être capable de retranscrire ça dans mes romans...

Dorian Lake a dit…

Ah tu m'intéresses là ^^ Je vais voir ça pour The Host, les films coréens me plaisent souvent. Par contre j'ai regardé sur wikipedia et ce n'est pas le réalisateur d'Old Boy (Park Chan-wook) mais celui qui a fait Snowpiercer (que je dois aussi voir): Bong Joon-ho.

Sinon pour rire et pleurer d'une scène à l'autre, Cloud Atlas était aussi une réussite.

Freef a dit…

Un top 3, c'est pas fastoche... Pour ma part, j'avoue avoir un faible pour les histoires de vengeance... Gladiator, Kill Bill, Django Unchained. Mais j'en ai des tas d'autres. Trois qui m'ont marquée il y a fort fort longtemps c'est "Dark Crystal", "Conan Le barbare", et "Le Grand Bleu".

Dorian Lake a dit…

Ah les histoires de vengeance, j'aime beaucoup aussi. Tu as vu la trilogie de la vengeance, avec notamment Old Boy ? Vraiment un chef d'œuvre dans ce sens, j'ai rarement vu une si grande cruauté dans la vendetta.

Freef a dit…

Ah non, mais c'est coréen et contrairement à toi, j'ai du mal avec les films asiatiques... Je crois que ma fille les a, éventuellement je lui demanderai. Je dois avouer que je suis souvent à la ramasse niveau films et séries, je manque de temps pour arriver à tout faire, il me faudrait des journées de 48H !!! ;-)

Dorian Lake a dit…

Ces films sont un peu lents (surtout le début), donc si le cinéma asiatique ne te parle pas, ça peut ne pas te plaire. Et je suis on ne peut plus d'accord sur le temps, qui est visiblement ligué contre ma pile à lire...

Enregistrer un commentaire