dimanche 3 septembre 2017 | By: Dorian Lake

Je suis enceinte...


... d'une petite entreprise

Cela fait un moment que je pense à me publier moi-même et que je me renseigne sur les possibilités et les avantages. J’en ai parlé à des auteurs qui s’autoéditent, comme Nathalie Bagadey, qui m’a beaucoup apporté sur le sujet, qu’elle maîtrise mieux que bien ! J’ai aussi vu le succès d’auteurs comme G Dimitri, ou James Osmont, et j’ai peu à peu réalisé que ce n’était pas une mauvaise idée de me lancer moi-même.

Mais, j’ai aussi réalisé dans mes recherches qu’il était assez compliqué de s’autoéditer d’un point de vue fiscal. En effet, il ne suffit pas de mettre en ligne un ebook et de déclarer les revenus comme le ferait un auteur passant par une maison d’édition. Seuls les fonctionnaires peuvent le faire, si je ne me trompe pas. Pour tous les autres, il faut monter une entreprise, avec les complications que cela sous-entend. Le choix de la microentreprise (autrement appelé autoentrepreneur) revient ainsi souvent, mais cette structure a une faille assez importante lorsque l’on vend un produit physique : on n’est pas imposé sur les bénéfices, comme une société, mais sur le chiffre d’affaires. En gros, si vous vendez un livre 20€ mais que vous avez eu des charges d’un montant de 15€, vous êtes imposés sur les 20€, alors qu’une entreprise classique le sera sur les 5€ (20-15). Et cela change tout sur le moyen et le long terme.


Bref, cela explique pourquoi je ne m’étais pas lancé plus tôt. Je cherchais la bonne structure pour me publier, et la bonne occasion.

Celle-ci est venue récemment, lorsque mon entreprise a proposé un plan de licenciement. J’ai décidé de me porter volontaire et, pour ce, il me fallait présenter un projet. Celui-ci était tout trouvé : me publier en montant une vraie entreprise. Il ne s’agit donc plus d’autoédition, mais d’une maison d’édition classique, quoique petite.

J’ai monté un business plan, que j’ai proposé à la commission étudiant les projets, et malgré la fragilité de celui-ci (le monde de l’édition n’est pas une bonne idée pour gagner de l’argent, c’est vraiment juste une question de passion), mon projet a été validé.


Bientôt !
Je suis donc en train de préparer ce projet de création d’entreprise. Je vais suivre des formations auprès du Syndicat de l’Édition pour me professionnaliser, et je suis suivi par un consultant en création d’entreprise. En parallèle, j’ai contacté plusieurs professionnels, pour le logo, le site web, les maquettes, corrections, et toutes les activités classiques d’une maison d’édition. Mon projet commence donc à prendre forme ! Voilà donc quelques informations que je peux déjà vous donner à ce stade :

  • Il s’agira bien entendu d’une maison dans les genres de l’Imaginaire, y compris l’horreur.

  •  Je compte publier en numérique et en physique, par l’impression à la demande dans un premier temps.

  • Les premières publications sont prévues pour le premier trimestre 2018.

Cela faisait un moment que je voulais l’annoncer au monde, mais l’aventure éditoriale commence bientôt et j’espère que je pourrai aider de jeunes auteurs à se lancer, comme Lune Écarlate m’a aidé il y a deux ans maintenant.

J’en profite pour vous demander votre avis, car qui dit création d’entreprise dit étude de marché, et j’en ai justement préparé une à vous soumettre. Cela vous prendra quelques minutes seulement et m’aidera à mieux comprendre le lectorat : cliquer ici pour répondre au questionnaire.

Si vous avez des commentaires, des suggestions, des retours d'expérience, n'hésitez pas à les partager !


7 commentaires:

C.S Ringer a dit…

Oooooh quel beau projet tu as là ! Je te souhaite bon courage pour le lancement de ta ME, et je suis très curieuse de voir le résultat :)

Magali Laguillaumie a dit…

As-tu pensé à la SASU come alternative à l'auto entreprenariat ? Bon à présent c'est un peu tard comme piste, mais c'est la forme qu'utilise beaucoup de freelance et qui peut peut-être convenir dans ton domaine.

Magali Laguillaumie a dit…

Je voulais dire comme, pardon

Dorian Lake a dit…

@ C.S Ringer : Merci beaucoup pour tes encouragements. Je posterai des informations au fur et à mesure sur le blog !

@ Magali : Oui, c'est en effet la structure vers laquelle je penche pour mon entreprise.

Méli Mélo de Lectures a dit…

Bonjour,

Je viens de vous "découvrir" si l'on peut dire, grâce à votre demande en ami sur Facebook( Méli de Lectures ). C'est un très très beau projet, j'espère qu'il aboutira, pour vous et pour les nouveaux auteurs en quête d'une maison d'édition dans le domaine de l'imaginaire. C'est un peu décourageant de ne pas trouver de ME ( j'ai un eu arrêté de chercher, mon petit manuscrit reste bien au chaud ).
Je vous souhaite bon courage et attends de lire la suite de vos aventures !
Méli

Vermer a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Vermer a dit…

Super ton projet ! Je vois pas mal de petites maisons d'éditions de SFFF qui se lancent ces temps-ci...
Aucune ne propose l'option d'achat dont je rêve, peut-être tu peux regarder cela avec ton projet : j'aimerai pouvoir m'abonner à une maison d'édition. C'est à dire recevoir toutes les sorties automatiques. Au niveau du payement cela peut être en amont ou par une facturation récurrente sur carte de crédit, je sais pas etc. En échange de cette fidélité on pourrait avoir 15% de réduction sur les livres ou quelque chose comme ça... C'est juste une idée...

Enregistrer un commentaire